Débuter cette aventure par un pays relativement proche de la France était évidemment un choix.

Le premier vol aurait pu être à destination d’un pays lointain, ensoleillé, avec des plages paradisiaques, alors pourquoi avoir choisi Saint Petersbourg ?

Le fait de commencer en traversant la Russie par train, apporte à ce tour du monde un côté plus authentique. Cela permet de nous offrir ce qui est un luxe dans la société actuelle : prendre son temps ! Et c’est peu dire, puisque nous avons 6000 km à parcourir à une allure d’environ 60km/h.

Le but est de prendre conscience de la distance, matérialiser les kilomètres pour passer du continent Européen à l’Asie.

C’est aussi ne pas se soucier du décalage horaire qui aurait pu nous assommer. En effet, arrivés à Ulan Ude nous ne sentons pas les 6 heures de plus par rapport à Moscou. Grâce à nos 2 « stops » cela s’est fait en douceur.

Suivre les rails du Transsiberien c’est voir évoluer les paysages et les visages au fil de l’avancée.

Bien sûr, il y a aussi l’expérience humaine. Au total, 97h passées dans un wagon ouvert de 54 couchettes, elle est là l’aventure !

Alors, c’est comment ?

La tension monte en attendant l’arrivée du train en gare. Et ce, à chaque fois, parce que chaque trajet est différent, chaque train, chaque voyageur.

Nous avons choisi de voyager en platskart, la 3eme classe, pour des raisons de budget mais aussi pour vivre l’expérience à fond !

Une fois la voie du train annoncée, il faut se présenter aux 2 provodnitsas responsables du wagon dans lequel vous avez réservé votre couchette. Elles (parfois ils) se relaient, jour et nuit, car les trajets longue distance durent parfois près d’une semaine. Chaque train porte un nom en fonction de la ville finale qu’il dessert depuis Moscou, la plus à l’est étant Vladivostok à plus de 9000 km. En effet, le transsiberien est bien une voie empruntée par bon nombre de trains, non pas un train unique. Sur chaque trajet, en moyenne une quarantaine d’arrêts sont prévus.

La vérification des passeports est toujours un peu compliqué car nos noms ne sont pas inscrits en cyrilliques.

« -Nachalie ?
-Da da ! »
Hahhaha

Contrôle de Passeport
Contrôle de Passeport
La tasse RZD
La tasse RZD
Bon appétit !
Bon appétit !

C’est parti ! Une fois la bonne couchette trouvée, on déroule ce qui ressemble à un matelas et on place l’oreiller. Quand les draps sont distribués, on peut préparer le lit douillet ! C’est sommaire, mais efficace ! Mais sommaire :p

Prêt pour l'aventure
Prêt pour l’aventure
Platzkart - 3ème classe
Platzkart – 3ème classe
Le Samovar
Le Samovar

Durant ces (parfois) longues heures, les paysages défilent. Bouleaux, neige, maisons en bois, bouleaux, plaines enneigées, ville, maisons abandonnées, soleil, ah non neige, maisons en bois… Elles me font penser à cette ferme que je construisait quand j’étais petite, mais là elles ont le toit en tôle ondulée, ou sont parfois colorées.

Dans le wagon, observer ces personnes, et se demander d’où elles viennent, quelle est leur destination ? Une mère et son fils, le jeune couple au skateboard, cet homme au cheveux gris qui regarde pensivement son alliance et qui lit son livre de prière rouge quand la nuit tombe, cette famille et la petit alissa qui vomit à nos pieds (oui je sais c’est degueulasse), ce couple plus âgé, cette excellente « team » du groupe amway (notre plus chouette rencontre!), cet homme un peu trop enrhumé et antipathique, cette femme qui ne demande qu’à communiquer mais avec qui nous nous contenterons de sourires sincères….

La barrière de la langue est un frein mais elle peut laisser parfois place à l’imagination.

Les gens se regardent sans forcement échanger. Parfois, des parties de cartes se jouent, des débats sont lancés, des mots croisés sont résolus,… Pour certains le trajet sera court, pour d’autres, il durera quelques jours. Le jeu de la banquette musicale se met en place, les gens montent dans le train, prenant la place de ceux qui viennent de le quitter. Les matelas se roulent et se déroulent.

Si on me le proposait une seconde fois, j’y réfléchirai sérieusement… C’est parfois sale, ça pue souvent (les écuries quoi pareil !), mais ça vous procure une sensation unique.

Profitez de ces instants de liberté, hors du temps, traversant cet immense pays de part en part…. Détendez vous, évadez vous, la vie est belle.

Alors, c’est par où ?

Les péripéties russes durent 20 jours, nous passons du temps à saint petersbourg (4jours), Moscou (5jours) et Irkoutsk (5jours). Sur le trajet, les autres arrêts, ekaterinburg, novosibisrk et ulan ude sont surtout un moyen de breaker afin de ne pas saturer. Le prochain pays étant la Mongolie, nous quittons les voies de chemins de fer du transsiberien, a ulan ude. La frontière russo-mongole étant plus pratique à passer en bus. Mais nous aurions pu continuer grâce au Transmongol.

En pratique :

Pour réserver vos billets, allez sur le site des chemins de fers russes (ici). Ce site demande quelque temps pour le prendre en main mais cela vous coûtera bien moins cher que de passer par une agence (qui augmente le prix 200 à 300% ) !

Ce à quoi il faut faire attention

– Tous les horaires des trains, départs comme arrivées, sont indiqués à l’heure de Moscou : attention donc au décalage qui peut aller jusqu’à 7 entre Moscou et Vladivostok
– Dès lors que vous passez une nuit dans le train, cochez bien la case « Pay for bed clothes » ce qui vous permettra de faire votre lit, au pire vous pouvez directement les acheter dans le train (133 roubles par parure)
– Au niveau de vos coordonnées indiquez « foreigner document » pour inscrire votre numéro de passeport (il vous sera demandé par la provodnitsa en montant dans le train)
– Petit conseil : Choisissez des trains de nuits, vous économiserez sur votre budget hotel

Voici le détail du trajet que nous avons réalisé

Notre trajet en Transsiberien
Notre trajet en Transsiberien
Départ Temps Kilomètres Prix* Arrivée
Saint-Petersbourg 7h56 800 2358 Moscou
Moscou 28h31 1800 4063 Ekaterinburg
Ekaterinburg 21h20 1400 3677 Novosibirsk
Novosibirsk 31h05 1400 4064 Irkutsk
Irkutsk 8h19 460 1835 Ulan-Ude

* Les prix sont en roubles pour 2 personnes en 3ème classe couchettes hautes et basses

Alors, c’est quoi le coup de coeur ?

La Team Amway !

Notre belle rencontre !
Notre belle rencontre !

Se lever et se coucher en même temps que le soleil…

Lever de soleil sur le Transsibérien
Lever de soleil sur le Transsibérien

Alors, c’est quoi le coup de gueule ?

On s’attendait à beaucoup plus d’échange. Pourtant l’endroit est plus que propice, mais on sentait certains de nos compatriotes russes un peu réfractaires… C’est peut être nous qui puions :p

Photos BONUS

On reprend des forces entre 2 trains !

Santé !
Santé !