Images de Chine

Le nord de la Chine est le berceau de la civilisation chinoise. Son histoire ancienne, le système politique particulier du pays et sa récente ouverture sur le monde cohabitent et donnent à cette région, la plus peuplée de Chine, un caractère unique et déroutant.

Les paysages, hors de Pékin la capitale, oscillent entre plaines agricoles, villes industrielles, et quelques montagnes. La pollution viendra malheureusement atténuer le camaïeu de vert dominant…

La Chine, c’est aussi et surtout les chinois ! Les us et coutumes sont très loin de celles de l’Europe. La tolérance devra être une de vos qualité si vous voulez profiter de ce que ce pays a à vous offrir. Alors, ça donne quoi les chinois de Chine vus par deux français de France ?

Le choc culturel nous guette, mais tenons bon ! Et puis, quelle image les chinois ont-ils des français ?

Temps : 7 jours à Pekin, 3 jours à Datong, 2 jours à Qingdao

Hébergement : 161 hostel & Sunrise Youth Hostel à Pekin, Fly by Knight à Datong, Lejiaxuang Nostalgia à Qingdao

Déplacement : Train entre les villes, Métro à Pékin, Bus à Datong, Taxi à Qingdao

Alors, c’est comment ?

La culture

Les Chinois sont bougres et cochons. C’est tout du moins ce qu’on peut penser d’eux si on compare leurs habitudes aux mœurs françaises. Il ne faudra pas vous offusquer de votre voisin dans le train qui sort tout ce qu’il peut du fond de sa gorge sans se soucier du volume sonore. Ni même de celui dans la rue qui confond son nez avec une rampe de lancement ! Question d’éducation… Les Chinois ont pour principe de ne rien garder de « mauvais » à l’intérieur de leur corps, on peut comprendre.

Après, il y a les bousculades. Dans les transports et les lieux publics, c’est une compétition constante : si tu ne pousses pas, tu ne passes pas. C’est sûr qu’il y a du monde, donc chacun fait sa place. C’est un peu le même principe pour le code de la route, il faut un petit temps d’adaptation pour en saisir les règles. Voici la principale : celui qui klaxonne, c’est celui qui passe. Facile !

J’avais entendu dire que les Chinois n’étaient pas très accueillants, je me lève et je dis NON ! C’est vrai qu’ils ne parlent pas beaucoup anglais mais ils seront fiers de prononcer les quelques mots qu’ils connaissent en vous apercevant. En général, cela se résume à un « hello! », mais c’est sympathique. Ils seront tous ravis de vous aider, à leur manière.

Voilà encore une expression qui trouve son sens : « parler petit Chinois ». A votre question, souvent  mimée, le Chinois répondra dans sa langue, comme si vous le compreniez. Soyez donc à l’affût d’un geste ou d’un intonation qui pourrait vous aider !

En parlant d’intonation, ici, on parle fort, très fort… Sachez que c’est un signe de bienvenue.

Mais comment expliquer leur façon souvent oppressante de vous dévisager..? Ou leur besoin de vous prendre en photo, partout, tout le temps ? C’est gentil mais non merci !

La nourriture

Si vous vous attendez à manger des nems ou des rouleaux de printemps en Chine, hé bien, c’est raté ! Le canard laqué, les bouchées vapeur et le riz cantonais sont les vraies spécialités chinoises.

Tout ce que l’on trouve dans les restaurants chinois en France, que l’on pense spécialités culinaires venues de leur pays, sont plutôt des mêts asiatiques, vietnamiens pour la plupart, que ces petits coquins se sont appropriés.

Et donc, en réalité, au menu, vous trouverez du porc, du poulet, du canard, un peu de bœuf et de mouton, cuisinés très cuits et surtout très ÉPICÉS (au grand damne de mes papilles ). Et on ne perd rien : la tête, les pattes, tout y passe ! Vous pourrez avec ça choisir vos accompagnements : tofu, riz, nouille, salade, concombre, fève,épicés bien sûr…

Vas-y que je te met de l’ail, de l’oignon, du poivre, du chili, et CE piment ! Ce piment volatile qui te brûle le bout de la langue, te fait fourmiller les lèvres et t’anesthésie le reste de la bouche.

Vous l’aurez compris, l’épicé et moi, ça fait 10 !

Avoir cette petite image dans mon téléphone m’a beaucoup aidé :

无香料

 

Prononcez :

Wú xiāngliào

 

Signification :

No spicy

Le but du jeu semble de remplir au maximum la table, à la façon d’un buffet privé. Pour rentrer dans le moule, il vous faudra donc partager 5 ou 6 assiettes lors d’un repas. Préparez votre estomac 😉

Une autre particularité ici concerne les boissons. La plupart d’entre elles se boivent chaudes ou à température ambiante. Ne soyez donc pas étonné du verre d’eau chaude, ou de la théière sans thé que l’on vous offre avant de commander votre plat. Je vous invite aussi à tester le jus d’orange chaud, c’est une aventure ! Si vous vous demandez pourquoi, il paraît que c’est meilleur pour le corps d’ingérer des choses à sa température. Les Chinois y sont habitué dès leur plus jeune âge.

Bref. La gastronomie chinoise, c’est pas l’extase.

Ah oui ! Ça vous manquez les restaurants fumeurs ? Venez venez ! Sans vous soucier du panneau d’interdiction 😉 ( ça marche aussi dans le train et à peu près partout ailleurs )

La religion

La principale religion en Chine est le bouddhisme. Elle est venue au 1er siècle, faire sa place aux côtés du taoïsme et du confucianisme. Comme la plupart des religions étrangères, elle a pénétrée en Chine par la route de la soie. Ce courant a su se structurer et devenir une vraie puissance grâce à ses monastères et sa diffusion organisée.

Vous trouverez donc un nombre impressionnant de monastères et de monuments bouddhistes côtoyants des temples indépendants issus des courants prônés par Lao Tseu et Confucius partout dans la capitale, et aussi en campagne.

Alors, c’est par où ?

Notre trajet en Chine
Notre trajet en Chine

Pékin

Ce qu’on a vu, ce qu’on en a pensé, c’est par ici !

La grande muraille

C’est un ensemble de murailles et de fortifications construites entre le 5ème siècle avant JC et le 16ème siècle. Elle avait pour but de défendre la frontière nord de la Chine. Elle est considérée comme la plus grande réalisation humaine, en longueur avec ses 6700km, mais aussi en masse et en surface.

5 portions de la muraille sont plus ou moins accessibles depuis pekin et donc plus ou moins touristiques. La plus touristique est Badaling. Le bon compromis semble être Jinshanling, vous pourrez marcher sur la muraille jusque Simatai ouest. Attention, c’est la partie la plus escarpée, donc munissez vous de bonnes chaussures et de beaucoup d’énergie 😉

Les informations touristiques étant très claires en Chine, nous avons choisi Simatai Est depuis w-town, pensant que cette portion était sauvage et authentique. Perdu ! Surpeuplé de touristes ! Hormis cette déception, la grande muraille est extraordinaire, les paysages sont magnifiques, et la prouesse architecturale dingue !

Venir à Pekin sans voir la grande muraille c’est un peu comme venir à Paris et bouder la Tour Eiffel… Impensable !

Simatai - Grande muraille de Chine
Simatai – Grande muraille de Chine
Simatai - Grande muraille de Chine
Simatai – Grande muraille de Chine
Simatai - Grande muraille de Chine
Simatai – Grande muraille de Chine

Datong

A 300 km à l’ouest de Pekin, voilà une ville un peu déroutante. Au centre, délimitée par une muraille semblant flambant neuve, se trouve la vieille ville. C’est un mélange de maisons traditionnelles en ruine, d’immeubles vétustes et de temples 7 fois centenaires…

Tout autour de cette enceinte s’est construite « la nouvelle ville » : grandes avenues embouteillées, buildings de plus de 20 étages, centres commerciaux, qualifient Datong de grande ville.

Vue de Datong
Vue de Datong
Remparts de Datong
Remparts de Datong
Les remparts de nuit
Les remparts de nuit
Les détails d'un temple de nuit
Les détails d’un temple de nuit
La ville et les temples
La ville et les temples
Porte dans la vieille ville
Porte dans la vieille ville
Le temple de Confucius
Le temple de Confucius
Dans une ruelle à côté du temple de Confucius
Dans une ruelle à côté du temple de Confucius
Le temple de Confucius
Le temple de Confucius

C’est surtout un excellent point de départ pour plusieurs excursions.

EN PRATIQUE : 7 h de train au départ de Beijing North 45 yuans / trajet / personne réserver sur Ctrip.com. Attention, la confirmation de réservation ne suffit pas, vous devez faire imprimer votre ticket à la gare, grâce au numéro de récupération. A Datong, pas de métro mais prenez le bus ! 1 trajet = 1 yuan. Plus d’aventure et moins de dépense 🙂

Les grottes de Yungang

Un agréable parc s’est construit autour de cette allée d’1km et ses 250 grottes. Vous pourrez observer quelques 51000 statues de bouddhas sculptées à même la pierre, de la plus petite à la plus imposante : un gigantesque bouddha de 17m. Une autre grotte renferme une colonne de 15m sculptée de petits bouddhas représentants sa vie depuis sa naissance jusqu’au stade du nirvana. Un véritable chef d’œuvre d’art rupestre.

Entrée du parc Yungang
Entrée du parc Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Bouddha - Grottes de Yungang
Bouddha – Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Colonne sculptée
Colonne sculptée
Bouddha - Caverne Yungang
Bouddha – Caverne Yungang

Le temple suspendu

Le monastère Xuankongsi, « temple suspendu dans les airs » est construit sur la paroi verticale d’un canyon, c’est le plus célèbre des temples du mont Heng. Il paraît reposer sur des piliers rouges mais en fait ce sont des poutres dans la roche qui le maintiennent. Il semble comme posé sur le flanc de la montagne, à 50m de hauteur,  ainsi protégé de la montée des eaux de la rivière située en contrebas. Des cavités sont creusées dans la falaise, dans lesquelles vous trouverez des statues de Bouddha, de Laozi, et de Confucius. Vous les découvrirez, en arpentant ce monastère, de passerelles étroites en escaliers flottant dans le vide.

Temple Suspendu - Datong
Temple Suspendu – Datong
Charpente du temple suspendu
Charpente du temple suspendu
Escalier du temple suspendu
Escalier du temple suspendu
Une des toitures du temple
temple-suspendu-datong-toit

La montagne Heng

C’est une des 5 montagnes sacrées de Chine. Vous pourrez atteindre un de ses deux sommets en affrontant bon nombre de marches ! Mais quel spectacle ! Sur le chemin, relaxez vous dans un des quelques temples et pagodes construits sur ce mont.

Montagne Heng
Montagne Heng
Des escaliers pour monter
Des escaliers pour monter
Sur le toit du monde
Sur le toit du monde
C'est comment en bas ?
C’est comment en bas ?

Qingdao

Au début du 20ème siècle, les allemands, colonisateurs à l’époque, construisirent une brasserie dans laquelle sera brassée la bière la plus connue et la plus exportée de Chine : la Tsingtao.

Qingdao est aussi la 4ème ville portuaire du pays, et plus personnellement notre porte d’entrée pour la Corée du Sud.

Côte de Qingdao
Côte de Qingdao

ALORS, C’EST QUOI LE COUP DE COEUR ?

La richesse du patrimoine historique du pays.

ALORS, C’EST QUOI LE COUP DE GUEULE ?

La déception que l’on ressent lorsque l’on découvre un lieu, un bâtiment, qui nous faisait rêver, gâché par l’industrialisation, la pollution, ou encore sa « Disneyland-isation ».

PHOTOS BONUS

Simatai - Un bout de la muraille de Chine
Simatai – Un bout de la muraille de Chine
Simatai - Un bout de la muraille de Chine
Simatai – Un bout de la muraille de Chine
Seuls au monde
Seuls au monde
Des contrefaçons où ça ?
Des contrefaçons où ça ?
Qui a parlé de contrefaçons ?
Qui a parlé de contrefaçons ?