Le pays du matin calme

La Corée du Sud est un pays où se mêlent avec fluidité, tradition et modernisme. Vous pourrez ainsi vous reposer dans l’enceinte d’un magnifique temple, presque à l’ombre d’un gratte ciel ; ou encore croiser un jeune couple en habits traditionnels au milieu d’une rue commerçante.

Ici, l’alliance des cultures offre un cocktail étonnant et détonant ! Durant la première moitié du 20e siècle, la Corée du Sud a d’abord été colonisée par le Japon, très ordonné, puis a été soutenue par les États Unis, grande puissance économique, avant d’obtenir son indépendance en 1953. C’est donc un pays jeune, dont l’identité actuelle correspond à un doux mélange de ces deux civilisations : nippone et américaine.

Economiquement partie de rien, là voilà aujourd’hui, en seulement 50 ans, classée 13ème puissance économique mondiale. Le niveau de vie en Corée du Sud est donc presque comparable à celui de l’Europe. Le pays s’est construit grâce aux échanges commerciaux internationaux, mais ne fait pas pour autant partie des destinations touristiques phares. Cela se justifie : la Corée du Sud est un pays à découvrir,  indéniablement, mais d’autres pays avant elle ont de puissants atouts face auxquels elles ne peut rivaliser… Mais attention ! Les envoûtants paysages de cette péninsule sauront en séduire plus d’un !

La gentillesse des sud-coréens, la diversité des activités, la modernité et l’efficacité des infrastructures, rendront à coup sûr, votre séjour bien agréable.

Paysage empreint de tradition : entre tumulus (tombes royales) et rose de Sharon (symbole en Corée du Sud)
Paysage empreint de tradition : entre tumulus (tombes royales) et rose de Sharon (symbole en Corée du Sud)

Temps : 6 jours à Séoul, puis 3 jours pour chacune des villes suivantes : Sokcho, Donghae, Andong, Gyeongju, Busan
Hébergement : Taïwan guesthouse à Séoul, New Donghae Hôtel à Donghae, Poongyeong guesthouse à Andong, Apple motel à Gyeongju, YTT boutique hôtel à Busan
Déplacement : Mis à part le métro à Séoul et Busan, 100% bus !

Fin 2015, la capitale, désireuse de s’ouvrir encore davantage au monde, a choisi un nouveau slogan :  » I SEOUL U « . Petit aperçu !

 

Alors, c’est comment ?

Ce bout de terre, s’avançant sur la mer du Japon, n’a pour seule frontière terrestre que celle qu’elle partage avec la Corée du Nord. Une zone démilitarisée, longue de 128km, sépare la démocratie sud-coréenne de la dictature bien tristement connue de la partie nord de la péninsule. C’est dans cette zone, la DMZ, qu’ironiquement, la concentration militaire est la plus élevée ! Pour ceux qui le souhaitent, vous pourrez vous y organiser une petite excursion.

Malgré la menace constante émanant du régime de Kim Jong Un, la Corée du Sud est un pays où l’on se sent en sécurité. Le respect, tant des gens que des choses matérielles et des règles, la serviabilité, semblent ici des valeurs innées. Vous aurez donc l’esprit libre et tranquille pour découvrir et profiter de ce joli pays…

Pays paisible...
Pays paisible…
...sous le joug de la Corée du Nord - Rations de survie et masques à gaz dans le métro
…sous le joug de la Corée du Nord – Rations de survie et masques à gaz dans le métro

Entre mer et montagnes, village traditionnel et métropole ultra moderne, vous n’aurez qu’à choisir. N’en doutez pas, la Corée du Sud a plus d’un tour dans son sac, et les habitants rendront cette découverte unique !

Ce qui vous marque avant tout, c’est l’envie de vous aider qu’ont la plupart des coréens, que ce soit à un arrêt de bus ou au restaurant. Si il parle anglais, il vous racontera surement un peu de sa vie, et si vous lui dites que vous êtes français, alors là, c’est le jackpot ! Il n’y a pas masses de touristes ici, et la population est assez âgée,  il se pourrait donc que vous tombiez sur une personne un peu trop patriotique qui vous regardera comme pour vous dire que vous n’êtes pas à votre place mais, vraiment, ne vous formalisez pas !

La plus jeune génération, elle, vit avec son temps. Le rouge vif, qui colore les lèvres des coréennes, tranche nettement avec leur teint de porcelaine. Les normes de beauté sont quelque peu différentes, on peut sentir l’influence de la culture japonaise et celles qui voudront suivre les tendances le feront avec raffinement. Mais vous ne pourrez pas échapper à la publicité qui prônera une petite chirurgie esthétique ayant pour but d’occidentaliser un visage jugé trop asiatique… Si vous n’êtes pas trop « mode », pas d’inquiétude, vous n’aurez qu’à vous parer d’un ensemble de vêtements techniques pour vous fondre dans la masse. Surtout, osez la couleur 😉 Hé oui, les coréens sont de vrais sportifs, ils ont le goût de l’effort !

Tiens ! Puisque nous parlons de goût, parlons un peu cuisine ! La gastronomie coréenne est plutôt méconnue mais pourtant très variée et délicieuse. Lors du repas, il faut être solidaire : sur votre table, tous les accompagnements se partagent. Le plat le plus connu est sans doute le bibimbap, et l’accompagnement incontournable, le kimchi. Et comment résister à l’appel du barbecue coréen ? Hmmmm impossible ! Il y a tant de choses à tenter, au restaurant, mais aussi dans la rue, qu’un seul voyage ne suffit pas.

Spécialité barbecue pour ce restaurant
Spécialité barbecue pour ce restaurant
Une table se partage
Une table se partage

Mes papilles n’ont décidément pas de chance : le piment est un des condiments les plus utilisés… Avec l’expérience, je sais que tout ce qui est rouge, ce n’est pas à base de sauce tomate : j’évite ! Malgré cela, je me suis régalée car il y a beaucoup d’alternatives 🙂

Une cuisine colorée
Une cuisine colorée

Quand même un petit point « wikipedesque » concernant la religion : ne soyez pas étonnés de voir bon nombre d’églises ici : le christianisme rassemble plus de 30% des coréens, plus que le bouddhisme (à peine 25%) ! Les 45% restant étant pour la plupart athées.

Derrière une grande rue coréenne...
Derrière une grande rue coréenne…
...se cache souvent une église !
…se cache souvent une église !

Alors, c’est par où ?

Carte de notre tajet en Corée du sud
Notre trajet en Corée du sud

Séoul

Capitale du pays. Centre économique, politique, culturel et social de la Corée du Sud, c’est une ville aux dimensions multiples. La ville a été bâtie au pied d’une montagne et ouverte sur un cours d’eau, elle respecte ainsi les règles du Fengshui. Elle est littéralement coupée en deux, d’est en ouest, par le fleuve Han. Au nord, vous trouverez la partie historique et culturelle et au sud, c’est pour le business.

Le fleuve Han au coucher du soleil
Le fleuve Han au coucher du soleil

À chaque quartier sa spécificité. Par exemple, pour le shopping vous choisirez Myeongdong, ou la populaire Dongdaemun, avec son immense marché.
Peut être, préférerez-vous le Gangnam, quartier des affaires, où les bars, les restaurants et les hôtels de luxe se trouvent partout et sont ouverts tard. Vous pourrez aussi vous promener à Insadong où vous trouverez sans doute un petit souvenir de Corée du Sud.

Le marché de Dongdaemun
Le marché de Dongdaemun

Pour la balade, ce sera le long de la rivière Cheonggyecheon artificielle mais non sans charme, et finissez en vous reposant dans le parc Hangang.

La rivière Cheonggyecheon
La rivière Cheonggyecheon
Le parc Hangang
Le parc Hangang
La piscine improvisée - parc Hangang
La piscine improvisée – parc Hangang
Tournage d'un clip de K pop - parc Hangang
Tournage d’un clip de K pop – parc Hangang

Les choses à voir sont nombreuses ! Séoul est très bien organisée et son métro exceptionnel, ce qui vous permettra d’en découvrir facilement toutes les facettes. Séoul vous séduira par tout ce qu’elle offre : palais, marchés, parcs, centre commerciaux, etc… Vous aurez l’embarras du choix ! L’ambiance unique qui y règne fera le reste 😉

L'incontournable N Seoul tower
L’incontournable N Seoul tower
Des buildings camouflages ?
Des buildings camouflages ?
L'héritage culturel - Gardien du palais Gyengbokgung
L’héritage culturel – Gardien du palais Gyengbokgung
La nouvelle génération - Université de EWHA
La nouvelle génération – Université de EWHA

En pratique :
Optez pour la T-money card : elle ne vous fait pas faire d’économie mais elle est très pratique. En effet, il n’existe pas de carnet de tickets ou de pass, chaque ticket doit correspondre à un nombre de stations traversées défini. Avec elle, vous pouvez aussi régler vos achats dans certaines boutiques ! Elle est rechargeable facilement. Elle coûte 3000 wons.

Sokcho

Vous voici sur la côte est de la péninsule coréenne. Sokcho est située à 250km de Séoul et seulement 60km de la Corée du Nord, dont elle a fait partie jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Ainsi, beaucoup d’habitants y ont encore de la famille.

Un point de vue depuis Sokcho - Le pavillon Yeonggeumjeong
Un point de vue depuis Sokcho – Le pavillon Yeonggeumjeong
Vue sur la ville de Sokcho
Vue sur la ville de Sokcho

Sokcho est cernée entre la mer de l’est et les montagnes Seoraksan. Le parc national du même nom est très apprécié des coréens qui viennent y passer des moments aussi bien de détente que sportifs. Plusieurs randonnées de différents niveaux sont possibles, dont l’ascension du sommet Ulsan Bawi et le circuit des chutes Biryong. Vous pouvez préparer votre petit programme de balade sur une journée en fonction des spots que vous désirez voir.

Le parc Seoraksan - Au loin, le rocher d'Ulsan Bawi, c'est par où qu'on monte ?
Le parc Seoraksan – Au loin, le rocher d’Ulsan Bawi, c’est par où qu’on monte ?
A flanc de falaise - Le rocher d'Ulsan Bawi
A flanc de falaise – Le rocher d’Ulsan Bawi
La nature - Parc Seoraksan
La nature – Parc Seoraksan
Au sommet de l'Ulsan Bawi
Au sommet de l’Ulsan Bawi
Vue sur Sokcho - Le rocher de l'Ulsan Bawi
Vue sur Sokcho – Le rocher de l’Ulsan Bawi
Circuit des cascades de Biryong - parc Seoraksan
Circuit des cascades de Biryong – parc Seoraksan
Biryong Waterfall - parc Seoraksan
Biryong Waterfall – parc Seoraksan

De retour dans la ville, direction le port, où vous pourrez savourer un calamar fraîchement cuisiné, à la vapeur ou grillé. Et c’est peu dire, car il viendra directement du vivier juste de l’autre côté de l’allée.

A table !
A table !

Si vous préférez un petit pique nique sur la plage, rejoignez la petite plage d’Andong, pour arriver sur l’île, traversez grâce au bateau Gaetbae, tiré à à la force des bras ! Et n’hésitez pas à donner un petit coup de main 😉

Donghae/Samcheok

Les intérêts touristiques se trouveront plutôt aux alentours, bien que Samcheok tente de satisfaire les touristes et propose quelques visites, comme le jardin des roses.

Si Samcheok fait parti de votre trajet, ce sont certainement les grottes de Hwanseongul que vous viendrez voir. Ce sont les plus grandes grottes de Pierre de Corée. Au programme de cette demie heure de balade : stalactites, stalagmites, lacs et cascades dans le cœur même de la montagne. Les jeux de lumières mettent en avant toutes ces formes dessinées par l’eau et le temps. Impressionnant ! Pensez à prendre une petite laine, en été, la température à l’intérieur peut descendre à 10 degrés.

Ceci n'est pas le départ d'un grand huit :p - Arrivée du monorail pour les caves Hwanseongul
Ceci n’est pas le départ d’un grand huit :p – Arrivée du monorail pour les caves Hwanseongul
Les grottes de Hwanseongul
Les grottes de Hwanseongul

Les plus coquins visiteront le parc Haesindang, ou en français : le parc des penis ! Vous vous demandez sûrement : « mais pourquoi ? » Hé bien, ce parc à la gloire des phallus a été créé à la suite d’une légende.

Il était une fois une jeune femme vierge, qui, peu avant son mariage, fut déposée par son futur mari sur un rocher près du littoral, afin d’y cueillir des algues. Le temps se déchaîna et à cause de la tempête, l’homme ne pût revenir sauver sa promise avant qu’elle ne se noie… Depuis lors, la pêche devint infructueuse, et ce, malgré milles et une offrandes. Et puis un jour, un pêcheur urina dans la mer et la magie opéra ! Il revint avec un filet de pêche bien rempli. Les pêcheurs du village en conclurent qu’il fallait apaiser la vierge défunte et pour ce faire, il construisirent cet autel si particulier.

Un phallus...
Un phallus…
Deux phallus...
Deux phallus…

Les coréens sont pourtant si prudes, c’est assez étonnant. Parfois les légendes hein… Hihi
Sinon une autre manière amusante de découvrir le littoral, c’est le rail biking. Ça n’est pas vraiment sportif, vous pédalerez gentiment en suivant le chemin de fer.

Le litoral coréen
Le litoral coréen

Andong

De toute la Corée, Andong et ses alentours sont connus pour avoir conservé et entretenu les anciennes traditions. Ainsi, le village Hahoe, à quelques kilomètres de là, vous permettra de littéralement plonger dans cette Corée traditionnelle en vous baladant dans ses allées.

Entrée du village Hahoe
Entrée du village Hahoe
Ruelle - Village Hahoe
Ruelle – Village Hahoe
Maison traditionnelle - Village Hahoe
Maison traditionnelle – Village Hahoe

Peut être au détour de l’une d’elles, pourrez vous assister à un mariage ?

Mariage traditionnel - Village Hahoe
Mariage traditionnel – Village Hahoe
Balançoire traditionnelle
Balançoire traditionnelle
Neoldduigi - Jeu traditionnel
Neoldduigi – Jeu traditionnel

Ce village est aussi très connu pour ses masques, utilisés dans les spectacles de danse ou dans les pièces de théâtre. Des représentations sont organisées tous les jours de la semaine sauf le jeudi et un musée leur est consacré.

Figurines représentant le théâtre traditionnel
Figurines représentant le théâtre traditionnel

Dans la ville, une balade nocturne est à ne pas rater : en fin de journée, rejoignez le Moonlight Bridge, par le petit chemin de randonnée le long de la rivière Nakdong. Arrivez pour le coucher du soleil et vous pourrez profiter des illuminations du plus long pont pédestre de Corée.

Le moonlight bridge
Le moonlight bridge

Gyeonju

Gyeongju sera la destination culturelle de Corée. C’était la capitale du royaume de Silla qui a régné sur la péninsule de -53 av JC à 935, elle regroupe ainsi de nombreuses reliques et des monuments datant de cette époque. Les plus pittoresques sont sans doute les tumulus et les tombes des rois qui ressemblent à des monts recouverts d’herbe parfaitement coupée. Lors d’une balade dans la ville, vous pourrez découvrir d’autres sites témoins de l’histoire tels que le temple Bulguksa, la grotte de Seokguram, la tour d’observation, ou l’étang Anapji.

La ville est un véritable « musée sans mur »…

Si vous voulez un peu de spectacle, rendez vous au Shilla Millenium Park. Le parc en lui même n’a que peu d’intérêt mais plusieurs représentations y sont données : une bataille sur l’eau, des archers à cheval… Distrayant !

Tumulus - Gyeongju
Tumulus – Gyeongju
Observatoire astronomique de Kyongju
Observatoire astronomique de Kyongju
Le temple Bulguksa
Le temple Bulguksa
Faites un voeux - Temple Bulguksa
Faites un voeux – Temple Bulguksa
La cloche du temple Bulguksa
La cloche du temple Bulguksa
Le temple Bulguksa
Le temple Bulguksa
Palais éclairé sur l'étang Anapji
Palais éclairé sur l’étang Anapji

Busan

Busan est la deuxième ville de Corée après Séoul. Elle joue un rôle important dans les échanges internationaux.

Voilà notre porte de sortie du pays, c’est d’ici que partent les ferrys en direction du Japon, notre prochain pays.

Dans la partie ouest de la ville, vous trouverez le port et l’incontournable marché aux poissons de Jagalchi. A l’extérieur, dans les rues étroites, les produits de la mer se vendent sur de nombreuses échoppes. A l’intérieur, ce sont de centaines de mètres d’allées qui forment la partie couverte, ne vous y perdez pas !

Echoppes du marché extérieur de Jagalchi
Echoppes du marché extérieur de Jagalchi
Echoppes du marché extérieur de Jagalchi
Echoppes du marché extérieur de Jagalchi
Allée du marché couvert de Jagalchi
Allée du marché couvert de Jagalchi

C’est un peu le Nausicaa coréen : des milliers d’aquariums remplis d’espèces vivantes plus ou moins connues. La différence notoire est qu’ici vous paierez non pas l’entrée mais votre déjeuner ! Choisissez votre poisson ou fruit de mer que vous pourrez aller déguster à l’étage : on ne peut plus frais ! Au choix, du classique comme le homard, le crabe, etc au plus excentriques bizarroïdes comme le gaebul, plus connu sous le nom de « poisson pénis » (oui oui), vendus près de ses copains coquillages en forme de… comment dire… vagin, ou les maracas, en forme de… maracas 🙂

On vous laisse deviner qui est quoi ;)
On vous laisse deviner qui est quoi 😉

C’est à l’est de la ville que vous trouverez la plus grande plage de Busan. C’est un quartier très touristique qui vous offrira un large choix de restaurants et une vue splendide sur la baie.

Baie de Busan
Baie de Busan

Dans les hauteurs de la ville, le village culturel de Gamcheon mérite le détour. La balade vous réserve quelques découvertes artistiques.

Art contemporain - Village culturel de Gamcheon
Art contemporain – Village culturel de Gamcheon
Le petit Prince contemple le village
Le petit Prince contemple le village

Sinon, excentrez vous un peu pour découvrir le temple Haedong, logé au bord de la mer.

Le temple Haedong
Le temple Haedong

Alors, c’est quoi le coup de cœur ?

Avoir croisé des visages familiers ! Quel plaisir de pouvoir partager un petit bout autour d’une bonne table et de quelques bières 😉 BIG UP !

On retrouve des gens qu'on connait !
Marcel retrouve des copains !

La gentillesse et l’hospitalité des gens. Le patrimoine de ce pays n’est peut être pas aussi impressionnant que ceux de ses voisins chinois et japonais, mais c’est un pays où il fait bon vivre !

La variété des plats lors d’un repas et surtout les barbecues HMMMM 🙂

Alors, c’est quoi le coup de gueule ?

Dans la relation commerciale, les coréens ont du mal à dire non. Par exemple : vous demandez un plat non épicé, le restaurateur vous répondra par une espèce de baragouinage qui semble valider votre demande. Mais, une fois l’assiette devant vous, ne vous étonnez pas que la nourriture soit de la couleur du piment, et surtout qu’elle n’en ait pas que la couleur…

Si c'est rouge : ça pique !
Si c’est rouge : ça pique !

De toutes façons, le oui et le non ne se traduisent pas vraiment en coréen !

Photos bonus

Miam le soleil !
Miam le soleil !
Toucher la montagne, j'y suis presque !
Toucher la montagne, j’y suis presque !
Tim ! Chevalier Tim !
Tim ! Chevalier Tim !
On ne peut pas nous reconnaitre !
On ne peut pas nous reconnaitre !
Nath qui s'instruit LOL
Nath qui s’instruit LOL
Seoul de nuit, c'est romantique !
Seoul de nuit, c’est romantique !
Le E-Sport en Corée c'est un peu comme le foot en France
Le E-Sport en Corée c’est un peu comme le foot en France
Il y a quelque chose qui cloche ici
Il y a quelque chose qui cloche ici