Randonnée de Kalaw au lac Inle

Si vous cherchez une expérience authentique lors d’un séjour en Birmanie, une aventure qui vous emmènera au cœur de paysages ruraux époustouflants, une activité qui vous offrira la chance de rencontrer et d’échanger avec les différentes ethnies de la région, alors la randonnée entre Kalaw et le lac Inle est faite pour vous !

Quel meilleur moyen de connaître un pays qu’en le parcourant à pied ?

Il s’agit ici de prendre le temps de découvrir une région, de contempler ses paysages, de se rapprocher des birmans et d’un peu mieux comprendre leur mode de vie… Pendant quelques temps, ce chemin de randonnée vous conduira à travers les rizières, les champs d’oranges et de gingembre, et il vous permettra de vivre un bout du quotidien des populations locales.

Champ de gingembres
Champ de gingembres

Alors, c’est comment ?

Ce trek est certainement l’unique raison qui vous amènera à Kalaw, où d’ailleurs les agences et les guides de randonnée ne manquent pas, il ne vous restera qu’à faire votre choix !

Le trek initial se fait sur 3 jours et 2 nuits, et 65km à parcourir. Sachez que, si cela vous semble trop, la plupart des agences vous donnent la possibilité de réduire à 2 jours et 1 nuit. Dans ce cas, la première journée de marche est remplacée par une heure de taxi le jour du départ.

Gardez en tête que cette randonnée n’est pas un défi sportif mais plutôt personnel. Il faut être capable de marcher 6 à 7 heures sur une journée mais le chemin est très souvent plat, vous n’aurez qu’à affronter deux ou trois montées aux pentes relativement douces.

Admirer les paysages
Admirer les paysages

Alors, pourquoi pas vous ?

En pratique : nous avons choisi de partir avec l’agence Sam’s Family – 3 jours et 2 nuits – 62 km – 45000 kyats par personne tout compris ( sauf boissons ) – groupe de 7 personnes. N’emportez que le strict minimum dans un petit sac, le reste de vos affaires seront acheminées jusqu’à votre hôtel à Nyang-Shwe, ville d’arrivée du trek. Pour les repas, votre guide est aussi cuisinier 🙂

En fonction de l’agence avec laquelle vous partez, la taille des groupes varie ( avec Sam’s Family ce sont des groupes de 6 personnes maximum ) mais vous pouvez aussi choisir de partir seul(s) avec votre guide. Évidemment, faire ce genre d’expérience avec des inconnus, ça peut être « quitte ou double », mais dites vous que ce sont, dans tous les cas, des personnes qui ont fait le même choix que vous ! Et puis ce qui fait aussi le voyage, ce sont les rencontres et le partage, avec les locaux bien sûr, mais aussi avec d’autres voyageurs 😉

Nous sommes partis avec 5 autres français, un groupe de 3 amies et un autre de 2 copains, et bien je peux vous dire que très vite, nous ne formions plus qu’une seule équipe, prête à avaler les kilomètres, s’émerveiller des paysages et faire sourire notre guide. Quand la magie opère entre les personnes, ce genre d’aventure créé un lien particulier. Pour le meilleur et pour le pire ! Autour d’une bière comme sous la mousson ! Sur la terre ferme comme dans la gadoue !

Louis
Louis
Alexandra, Juliette et Julie
Alexandra, Juliette et Julie
Stan
Stan

Alors, vous tentez l’expérience ?

Note personnelle « à ne pas oublier » :
– Comment faire un strap’ du genou ( merci Julie )
– Les règles du jeu du loup garou ; surtout dans le doute, tuons Stan ! #PrivateJoke
– Que les chants provenants des pagodes démarrent très tôt le matin et peuvent durer longtemps ( très longtemps )
– Programmer un karaoké quelque part à Lille ou Paris
– Se remettre au tarot avec les copains en rentrant
– Connaître au moins 10 chansons avec le mot « amour/love » dedans

Alors, c’est par où ?

Le départ se fait depuis Kalaw. Au petit matin, vous quitterez la ville pour rejoindre la colline à l’ouest de la ville. L’objectif est d’arriver à ce petit restaurant népalais perdu, là haut, au milieu des champs d’orangers. Le point de vue depuis là est vraiment magique. Sur le chemin, vous traverserez déjà quelques rizières, quelques champs de gingembre : superbes ! L’autre point marquant de cette matinée sera le village Palaung. Devant les habitations sont étendus au sol des draps sur lesquels sont entrain de sécher feuilles de thé ou piments… Un petit village très calme, seules les leçons récitées à voix hautes par les écoliers s’échappent du plus grand des bâtiments.

Rencontre sur le chemin
Rencontre sur le chemin
Ecole du village des Palaungs
Ecole du village des Palaungs

Après le repas, la descente se fait tranquillement jusqu’à rejoindre une ligne de chemin de fer que vous suivrez pendant quelques kilomètres. Une pause s’impose à la petite gare, d’où vous pourrez si vous le souhaitez, attendre le passage du train. Puis il sera temps de rejoindre le petit village dans la vallée qui vous servira de refuge pour la nuit.

Suivre les rails
Suivre les rails

Vous serez logé chez l’habitant, le confort est sommaire mais après une journée de marche, même la simple couverture qui vous servira de matelas sera à coup sûr bien appréciable. Ici, il n’y a pas l’eau courante alors n’espérez pas de douche mais vous aurez une grande cuve d’eau dans laquelle vous pourrez plonger un bol pour vous mouiller et faire votre toilette.

Dans la vallée
Dans la vallée

Deuxième jour – 6h30 : le temps d’un petit déjeuner copieux et vous repartez à l’assaut de votre prochaine vingtaine de kilomètres ! Cette partie matinale du trek sera différente, elle vous fera traverser la campagne. Des rizières à perte de vue, colorées de nuances de verts infinies, et reflétant le ciel tel un miroir pour les dieux… Les femmes repiquent le riz et les hommes guidant les buffles, retournent la terre : un autre monde…

Rizières en terrasses
Rizières en terrasses
Travail dans les rizières
Travail dans les rizières

La plupart des jeunes guides viennent des villages environnants et seront heureux de vous inviter à partager le thé avec leur famille.

Kalea, notre guide, est originaire de la tribu Paoh, et c’est chez sa maman que nous serons chaleureusement reçus et invités à prendre le thé. Se joindront à nous, le frère de Kalea, et la voisine, amie de la famille, pour ce moment privilégié. Quelques questions timides sur leur mode de vie, des histoires légendaires et beaucoup de fous rire seront échangés…

Moment privilégié dans un village Paoh
Moment privilégié dans un village Paoh

Il est tant de continuer votre route. Le chemin devient de terre et la terre devient ocre. Une longue route vous attend jusqu’à votre prochain hébergement alors prenez des forces lors de la pause déjeuner.

La mousson ne nous aura pas épargné : une pluie diluvienne s’abattra sur nous et nous rendra cette partie du trek un peu plus difficile mais inoubliable ! De la boue jusqu’au milieu des mollets, suivant un chemin qui parfois ressemble davantage à une rivière… Que celui qui n’a pas failli perdre ses chaussures se lève ! :p

Après la pluie vient le beau temps
Après la pluie vient le beau temps

Deuxième famille, deuxième nuit. Toujours si bien accueillis, vous vous sentez comme à la maison.

Troisième jour – 6h30 : dernière ligne droite ! Il vous faudra descendre jusqu’aux portes du lac Inle. Après une dizaine de kilomètres, vous arriverez au Sud-Ouest du lac, pile pour le déjeuner. Puis, c’est rassasié que vous pourrez embarquer sur le bateau qui vous fera traverser le lac jusqu’à votre point d’arrivée : la ville de Nyaung-Shwe. Bravo, vous l’avez fait !

L'heure de la sieste
L’heure de la sieste

Cet itinéraire a été concocté par Kalea, notre guide. Il est globalement le même pour tous les trekkeurs, avec quelques variantes selon la saison et surtout l’hébergement pour la nuit : une famille ne reçoit qu’un seul groupe, mais vous pouvez parfois rencontrer d’autres groupes dans le même village.

Merci à notre guide Kalea
Merci à notre guide Kalea

Alors, c’est quoi le coup de cœur ?

La richesse des rencontres : une équipe au top et cette famille Paoh avec qui nous avons partager le thé.

Cette sensation d’avoir mériter tous ces paysages, le plaisir de la randonnée pédestre.

Alors, c’est quoi le coup de gueule ?

Peut être de ne pas avoir vécu plus de moments privilégiés avec les familles.

Bonus

C'était bien ce trek en Birmanie
C’était bien ce trek en Birmanie
Déjeuner avec vue
Déjeuner avec vue