Buenos Aires et le Nord-Est

Partons à la découverte d’un nouveau continent ! Hé oui, l’Asie, c’est fini : en route pour l’Amérique du Sud ! Direction l’Argentine pour une entrée en matière, on vous emmène ? 🙂

L’Argentine, avec ses quelques 3500km de long, est véritablement immense, elle peut ainsi offrir des visages et des paysages bien différents mais tous merveilleux. Une constante restera cependant : l’hospitalité et la joie de vivre des argentins.

Dans cet article, nous nous concentrerons sur la capitale du pays et la partie Nord-Est. Au programme viandes grillées, maté, gauchos et tango, mais aussi de l’eau, beaucoup d’eau, car entre marécages et cascades, cette région n’en manque pas !

Temps : 7 jours à Buenos Aires, 3 jours à Colonia Carlos Pellegrini, 4 jours à Puerto Iguazu
Hébergements : Chez Flor à Buenos Aires, au Camping Municipal à Colonia Carlos Pellegrini, au Camping Costa Ramon à Puerto Iguazu.
Déplacements : Bus semi-cama entre les villes ou transport privé si nécessaire, métro à Buenos Aires et à deux pieds

L'art du Tango : danseurs de rue.
L’art du Tango : danseurs de rue.
L'importance de la religion se traduit par de nombreuses et magnifiques églises
L’importance de la religion se traduit par de nombreuses et magnifiques églises

Alors, c’est comment ?

Histoire de bien s’intégrer, il est important de connaitre quelques unes des habitudes locales. Elles ne seront pas difficiles à distinguer ni à adopter si vous êtes gourmand, bon vivant et sociable.

La gastronomie Argentine n’a rien de très élaboré mais elle utilise des ingrédients de qualité : la viande, le vin, les pommes de terres, le fromage, elle a tous les atouts pour séduire l’estomac français. Cela sans compter sur les quantités, qui sauront ravir aussi les gloutons. Entre picadas, parrillas, empanadas et Dulce de Leche : à vos fourchettes et bon appétit !

Picadas
Picadas
Lomo à la parilla
Lomo à la parilla
Desserts...
Desserts…
Au petit déjeuner : café et canon de Dulce de Leche
Au petit déjeuner : café et canon de Dulce de Leche

Concernant les boissons, il en est une qui tient plus du rituel que du simple liquide désaltérant : le maté. Nombre d’argentins ne quittent pas la maison sans leurs sacoches contenant les ingrédients indispensables à la préparation de ce breuvage à partager : les herbes, le Thermos, la tasse et la paille en métal. C’est amer mais convivial.

Convivialité. Ce mot prendra très vite une définition différente de celle que vous connaissez, certainement moins stricte et plus animée. Vous découvrirez, ou plutôt ressentirez sans doute ces « bonnes ondes » qui font de l’Argentine un pays facile et tellement agréable à visiter.

Alors, c’est par où ?

Notre parcours en Argentine du Nord
Notre parcours en Argentine du Nord

Esteros del Ibera

Aujourd’hui, vous avez rendez vous avec la Nature (notez le grand N) et tous ses habitants. Ce rendez vous n’a pas lieu en terre inconnue (quoi que) mais dans le région de Mésopotamie. Mésopotamie signifie « le pays entre les fleuves » et cette région, même si elle porte le même nom, est à ne pas confondre avec la région historique du Moyen-Orient. Nous nous situons ici au Nord Est de l’Argentine et vous allez pouvoir découvrir toute la biodiversité de cette partie du pays : direction les Esteros del Ibera.

Les Esteros et un bon moyen de transport pour les découvrir
Les Esteros et un bon moyen de transport pour les découvrir
Petit village, grande rue !
Petit village, grande rue !
Maison typique du village
Maison typique du village

Cette réserve naturelle marécageuse recèle une multitude d’espèces d’animaux du plus majestueux au plus loufoque. Ce sont des scènes dignes des plus beaux documentaires animaliers qui se dérouleront devant vos yeux. Rares sont les endroits où la proximité avec la nature et les animaux est telle qu’une biche pourra croiser votre route et passer à 1 mètre devant vous en toute confiance : magique !

Le village de Colonia Carlos Pelegrini se trouve être la base idéal pour partir à la découverte de ce bijou. Les excursions en bateau sur le lac au départ du camping municipal vous permettrons d’observer des caïmans noirs, des Jabiru, des martins-pêcheurs, … Au total, ce sont plus de 300 espèces d’oiseaux différentes qui cohabitent avec un grand nombre de mammifères, entourés d’une flore parfois subtile.

Pour approfondir et découvrir plus d’espèces, c’est par ici

Deux caïmans noirs dans les marécages
Deux caïmans noirs dans les marécages
Vie en harmonie
Vie en harmonie
Le capybara, sorte de (très) gros hamster
Le capybara, sorte de (très) gros hamster
Scarlett-headed blackbird
Scarlett-headed blackbird
Southern lapwing
Southern lapwing
Red-crested cardinal
Red-crested cardinal
Red-crested cardinal
Red-crested cardinal
Flore des Esteros
Flore des Esteros
Coucher de soleil depuis le camping municipal
Coucher de soleil depuis le camping municipal

Ne manquez pas l’excursion nocturne sur la caminita. Lors de cette balade, vous serez entouré de centaines de lucioles mais ne confondez pas leur lumière avec le reflet de votre lampe dans les yeux d’un Caïman… Peut être croiserez vous un tattoo <3

L'oeil du caïmans, la seule chose que l'on distingue d'eux la nuit
L’oeil du caïmans, la seule chose que l’on distingue d’eux la nuit

Autour de la lagune, les paysages font honneur aux traditions argentines : champs, vaches, chevaux et gauchos peuplent cette région rurale si authentique. Être gaucho, c’est porter fièrement et avec une certaine prestance le béret et la ceinture de cuir, et cela fait son effet !

Le plus simple pour accéder à Colonia Carlos Pellegrini est de prendre un bus de nuit depuis Buenos Aires jusqu’à Mercedes, d’où, au petit matin, vous grimperez à bord du minibus de Daniel qui vous conduira au village pour 300S par personne (3/4h). Il faut savoir, dans le cas où vous souhaitez poursuivre votre route vers le nord, que si la route depuis Mercedes vous a semblé chaotique, alors celle vers Posadas sera un calvaire. Elle ressemble en effet plus à un chemin de terre qu’à une route, qui ne sera plus praticable si la pluie s’en mêle. Mais si les conditions sont bonnes, un transport privé en 4×4 vous amènera à Posadas pour 2500 à 4000S par voiture (4/5h).

Le parc Iguazu

Vous êtes toujours en Mésopotamie, au Nord Est du pays mais cette fois, plus haut, là où se rencontrent les frontières du Paraguay, du Brésil et de l’Argentine. C’est ici que vous allez découvrir un des plus beaux endroits de la Terre, et sans aucun doute les « cascades » les plus belles et les plus spectaculaires du monde : les chutes d’Iguazu.

Ici, les eaux du rio Iguazu, qui ont traversé le Brésil, serpentant à travers la forêt amazonienne, tombent littéralement de toute leur puissance et dans un vrombissement incroyable depuis un plateau basaltique s’achevant brusquement, et ce sur une longueur de 3km : à couper le souffle !

C’est ainsi que se forme, en contrebas, le rio Parana, qui marque la frontière entre le Brésil et l’Argentine, et un peu plus loin, entre l’Argentine et le Paraguay. Ce site peut donc se découvrir aisément depuis ces trois pays.

Le fleuve Iguazu, avant les chutes
Le fleuve Iguazu, avant les chutes
Terre brisée sur 3km créant des chutes impressionnantes
Terre brisée sur 3km créant des chutes impressionnantes
Les chutes depuis l'helicoptère, côté brésilien
Les chutes depuis l’helicoptère, côté brésilien

Les chutes en elles-mêmes se visiteront soit depuis le Brésil, soit depuis l’Argentine. Chaque côté vous offrira un point de vue différent.

Pour commencer par une vue d’ensemble des chutes, direction le Brésil. Une fois entré dans le « Parque Nacional do Iguazu », un bus vous arrêtera au début d’un sentier d’1,5km, asphalté et bien balisé, que vous pourrez suivre tranquillement en observant une vue splendide et panoramique sur les chutes qui se trouvent de l’autre côté de la frontière, en Argentine. Cette frontière est symbolisée par le rio Parana, que vous verrez en contrebas. Au bout du chemin, une passerelle vous emmènera au plus près du salto Floriano : en le longeant, il vous arrosera de ses bruines, puis vous vous avancerez jusqu’au coeur de la Garganta del Diablo (la gorge du diable), la chute la plus impressionnante du site.

Vue panoramique, côté brésilien
Vue panoramique, côté brésilien
Chute Floriano, côté brésilien
Chute Floriano, côté brésilien

Il est temps maintenant de découvrir les chutes depuis l’intérieur, pour cela, c’est du côté argentin, au Parque Nacional Iguazu qu’il faudra vous rendre. Vous pourrez ici suivre différents chemins constitués de passerelles, de ponts et de plateformes qui vous feront prendre conscience de l’immensité du site. Le « paseo superior » vous conduira en haut de la gorge du diable : vous ressentirez sans doute cet effet vertigineux créé par la puissance phénoménale de ce torrent d’eau assourdissant. Le « paseo inferior » vous baladera au pied des chutes, jusqu’au fleuve, d’où partent les bateaux qui vous emmènent sous une des chutes : douche garantie !

D’autres sentiers et chemins, payants, sont praticables et vous emmènent plus au cœur de la forêt tropicale, où vous pourrez vous adonner à l’observation des animaux.

Passerelle, côté argentin
Passerelle, côté argentin
Au plus près des chutes, côté argentin
Au plus près des chutes, côté argentin
Toucan dans le parc, côté argentin
Toucan dans le parc, côté argentin

En pratique : depuis l’Argentine, il est aisé de passer du côté brésilien grâce aux bus qui vont directement aux chutes (cataratas) et qui vous arrêtent aux deux postes frontières pour faire tamponner votre passeport.

Avec la compagnie Rio Uruguay :
Pour le Brésil 80 pesos aller-retour par personne + entrée du parc ….. payable en différentes devises ou sur leur site internet.
Pour l’Argentine 160 pesos aller-retour par personne + entrée du parc 330 pesos.

Buenos Aires, la capitale

Buenos Aires est une ville moderne, qui reflète l’image que l’on peut avoir du peuple argentin : chaleureux, gourmand et accueillant.

Si vous cherchez à donner vie au mot cosmopolite, alors vous êtes au bon endroit ! Ici, tous les genres se côtoient et se mélangent aisément pour vous offrir un cocktail haut en couleurs et subtilement acidulé. Cette mixité, vous la trouverez dans chacun des traits de la capitale argentine…

D’abord, dans son architecture : avec ses cafés, ses kiosques et ses bâtiments du début du 20ème siècles, vous penserez sans doute un peu à Paris, et puis en traversant la rue vous vous retrouverez face à une maison en bois coloré au toit de taule ondulée. Ensuite, dans sa cuisine : les meilleures pièces de boeuf grillées au barbecue typiquement argentins côtoieront des pizzas presqu’italiennes. Et puis, cette mixité, vous la trouverez aussi chez ses habitants, les porteños : si quelques uns portent sur leur visage leurs racines indiennes, la majorité est d’origine européenne.

Passages obligatoires :
une soirée dans une milonga pour admirer les danseurs de tango
un repas dans une parilla (réviser l’anatomie du bœuf pour bien choisir votre morceau)
Un concert ou un spectacle (Bomba del tiempo, …. ou une représentation au théâtre Colon)

Buenos Aires est une grande ville, une métropole étonnante mais plutôt facile à visiter. En effet, chaque quartier a sa propre identité et sa spécificité, ainsi, il vous suffira de choisir selon vos envies et vos besoins.

Au nord de la ville, Parlemo est un immense quartier, pour la plus grande partie résidentiel, avec de beaux bâtiments entourés de parcs verdoyants, agréables lieux de détente. Mais c’est aussi ici que l’on trouve le quartier le plus branché de Buenos Aires. En effet le secteur de Palermo Viejo, avec en son centre la Plaza Italia, abrite, côté Palermo Soho, les boutiques tendances de la ville, et côté Palermo Hollywood, les bars et discothèques qui vous feront danser jusqu’à l’aube.

Avenue typique de Buenos Aires
Avenue typique de Buenos Aires

La vie nocturne à Buenos Aires démarre tardivement. Ne vous attendez pas à voir les porteños prêts à faire la fête avant minuit, et en Argentine, sachez qu’il vaut mieux arriver en retard plutôt qu’à l’heure 😉

Un peu plus à l’est, vous visiterez le quartier de Recoleta, le quartier chic et huppé. Vous viendrez ici pour les musées, tel que le musée national des Beaux Arts (immense et gratuit) mais surtout pour le cimetière du quartier, véritable attraction avec ses innombrables allées bordées de statues et de tombeaux minimalistes, comme d’impressionnants panthéons familiaux et caveaux de la haute bourgeoisie.

Allée du cimetière de Recoleta
Allée du cimetière de Recoleta
Le cimetière date du 19ème siècle
Le cimetière date du 19ème siècle
Statue représentative
Statue représentative
Ne vous perdez pas...
Ne vous perdez pas…

Au cœur de la ville, le quartier Microcentro regroupe les bâtiments historiques autour de la Plaza de Mayo, mais il n’en reste pas moins le quartier des affaires de la capitale. Vous ne pourrez pas manquer l’animée avenue piétonne Florida qui traverse le quartier du Nord au Sud. A l’est, Puerto Madero est le quartier le plus récent où vous pourrez vous balader le long des anciens quais.

La Casa Rosada
La Casa Rosada
Plaza de Mayo - Place de Mai
Plaza de Mayo – Place de Mai
Révolution de mai, point de départ de la guerre d'indépendance de l'Argentine
Révolution de mai, point de départ de la guerre d’indépendance de l’Argentine
Pont à Puerto Madero : tel la jambe élancée de la danseuse de Tango
Pont à Puerto Madero : tel la jambe élancée de la danseuse de Tango
Les quais de Puerto Madero
Les quais de Puerto Madero

Au sud, vous vous sentirez comme chez vous dans l’atypique San Telmo. Dans ce charmant quartier règne une ambiance décontractée, comme un air de petit village où les artistes comme les habitants sont libres de s’exprimer et de créer. La Plaza Dorrego en est l’illustration parfaite mais il ne faudra pas hésiter à flâner dans les ruelles et par exemple à passer les entrées discrètes du marché couvert pour poursuivre le voyage. Ne ratez pas la Féria du dimanche, où la calle Defensa se transforme en immense vide grenier, bonne ambiance garantie !

Quartier des antiquaires
Quartier des antiquaires
Kiosque typique
Kiosque typique
Feria de San Telmo
Feria de San Telmo
Entrée secrète pour cette cour intérieure
Entrée secrète pour cette cour intérieure
Statue de Mafalda : la petite fille très connue du comic strip de Quino
Statue de Mafalda : la petite fille très connue du comic strip de Quino
Marché couvert de San Telmo
Marché couvert de San Telmo
Street art dans le quartier
Street art dans le quartier
Facade d'un commerce, outils d'expression
Facade d’un commerce, outils d’expression

Enfin, encore plus au sud, La Boca. Même si il n’est pas judicieux de se perdre dans ce quartier qui est loin d’être le plus recommandé de Buenos Aires, vous apprécierez vous promener dans la rue El Caminito qui est peut être l’image la plus connue de la ville.

El Caminito
El Caminito
Maisons colorées
Maisons colorées
Bleu et jaune, les couleurs de la Boca Junior, célèbre club de football
Bleu et jaune, les couleurs de la Boca Junior, célèbre club de football
Couleurs primaires
Couleurs primaires
Statue
Statue
Bar
Bar

Les capitales d’Amérique du Sud sont réputées pour être dangereuse dans certaines conditions. Il est donc important de suivre quelques conseils afin d’éviter les problèmes. Il s’agit globalement et logiquement de mettre votre naïveté dans votre poche et de ne pas sillonner la ville avec des bagues en or à chaque doigt, un appareil photo à la main et sans attache ou encore un sac à dos ouvert et des tonnes de billets qui dépassent… Et bien sûr la nuit ! Ce que je veux dire c’est qu’il ne faut pas tenter le diable mais si jamais par malheur il venait à frapper à votre porte, surtout ne jouez pas les héros.

Alors, c’est quoi le coup de cœur ?

Sans conteste la nourriture !

Vous reprendrez bien un morcau ?
Vous reprendrez bien un morcau ?
Asado = Barbecue sauvage
Asado = Barbecue sauvage

Alors, c’est quoi le coup de gueule ?

La pauvreté assez visible à Buenos Aires

Le coût de la vie, surtout les prix dans les endroits touristiques : inflation d’accord mais on ne s’attendait pas à ça…

Bonus

Comment tu l'imagines le camping ?
Comment tu l’imagines le camping ?
On ne réussi pas toujours avec le temps...
On ne réussi pas toujours avec le temps…
... mais on s'éclate quand même !
… mais on s’éclate quand même !
Le nouveau pote de Tim :D
Le nouveau pote de Tim 😀
Petit plaisir *\o/*
Petit plaisir *\o/*
La classe en barque
La classe en barque